La baroudeuse

Elle avait de long cheveux noirs, et sûrement la trentaine passée. Elle m’a demandait si on allait vers l’autoroute. Nous étions dans Beaujolais pour les vendanges à ce moment là, à Villefranche-sur-soane. Je lui ai répondu que non et que je ne connaissais pas le coin, tout en me demandant l’intérêt de sa question. En voyant le sac qu’elle avait sur le dos j’ai compris qu’elle voyageait et en est déduit qu’elle voulait faire du stop. Elle avait un accent étranger. « – L’autoroute est juste après le pont » C’est la direction que nous allions prendre alors je lui dit de monter. J’ai voulu lui proposer de mettre ses affaires dans le coffre, mais elle tenait à les garder avec elle. Au niveau de l’autoroute je me gare sur le parking d’un supermarché , elle commence à s’énerver parce que je ne l’ai pas posé devant… «-Je veux juste aller à un endroit ou je peux faire du stop sans qu’on me prenne pour une folle ! »…Je crois que je lui expliquais juste que je ne pouvais pas faire demi-tour si je me rapprochais trop de l’autoroute, son ton m’a tellement surpris que j’ai du faire une mimique de répulsion. Avant d’ouvrir violemment la porte elle me vomi « -Et j’ai pas besoin de travailler dans un supermarché j’ai pas besoin qu’on me pose là ! » La seule phrase que j’ai réussi a déglutir a été « – Je voulais seulement t’aider… » Elle a marmonné des balivernes sur la morale avant de claquer la portière

Son personnage a hanté mes pensées durant quelques jours.

Y-a-t-il un fil de fer rouge ou se dessine une chronologie de vie prédestinée ? Je m’efforce à refuser cette possibilité. Je ressens l’influence de ce qui nous entoure jours après jours. J’aime à penser que chacun à le choix, de ce qu’il fait, de ce qu’il donne aux autres. Si on se comporte avec les autres comme on aimerai qu’on se comporte avec nous on est loin du compte. Alors sera-t-il suffisant d’essayer de s’adapter à chacun ou devrons-nous toujours ressentir cette frustration qu’est la déception ?

Je me suis imaginée qu’elle venait d’un pays ou la prostitution est très présente, qu’on avait trop profité d’elle, et que c’était la raison pour laquelle elle ne pouvait plus donner sa confiance facilement.

Je crois que j’avais besoin de ça, pour me pardonner de ne pas l’avoir rattrapé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s