Quand je ferme les yeux, je vois des choses.

Il m’arrive de fermer les yeux et de percevoir des formes un peu floues au premier abord, elles deviennent très distinctes petit à petit. Comme si j’arrivais à figer une scène dans mon esprit. 

Ce matin j’ai vu une couleur. Comme une fenêtre ouverte sur un ciel d’été, ou sur l’eau calme de la mer morte. Un bleu clair et déroutant qui se fait manger rapidement par le noir qui l’encercle. Sa vision est tellement courte que je le regarde profondément. Et il m’appaise silencieusement.

Publicités

Un commentaire sur « Quand je ferme les yeux, je vois des choses. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s