Plaisirs éphémères 1/2

Parfois ça devrait commencer par une bonne petite claque sur la fesse droite. Bien sûr, nous devons laisser s’installer une certaine tension pour qu’à maintes reprises ces corps lâches et nus puissent user d’un peu de complicité. Dehors il fait froid, mais au dedans les âmes jeunes et folles dansent ivres d’incontinence. Ce soir là,  la jolie brunette est partie avec un jeune vagabond, pourvu qu’elle est passée un bon moment. C’est sympatoche de s’amuser, même si le lendemain il faut retourner travailler. De jour comme de nuit on échange quelques mots, on apprend à se connaître, jusqu’à ce qu’une forme d’osmose s’installe.

Cette nuit-là la petite blonde est partie assez tôt mais notre jolie brunette est restée. Elle nous regarde échanger nos balivernes avec mon ami, de temps en temps elle va changer la musique en se tremoussant. On ne regarde plus l’heure dans ces moments là. Lorsque The coasters se sont mis à chanter,  Kali a completement pété une durite! Elle remuait ses hanches au milieu de ma chambre. Si elle voulait mettre du piquant dans notre soirée, elle l’avait déjà fait. Elle a subitement fichu son joli petit cul sur le bar derrière lequel je me trouvais dévorant le torse et le cou de mon acolyte de comptoir. Ses petits doigts ont glissé le long de ses hanches jusqu’à ces épaules laissant visible son dos nu marqué d’un insecte ailé. Je me suis absenté quelques instants et le temps que je revienne ses fesses fermes claquaient contre le pubis de mon amigo! Elle gémissait et se cambrait en s’accrochant à mes draps. Je regardais seulement, je ne voulais pas en être, mais elle ne m’a pas vraiment laissé le choix…

C’est pas mon trucs ce genre de choses, c’est tellement mieux à deux. Elle a posé ses lèvres sur mon chibre et elle me regardait soufflant de plaisir. Quand la température a baissé, j’en ai profité pour me siroter un petit Clan Campbell. Mon ami l’a envoyé balader quand elle s’est mise à parler de son aventure de l’autre soir, puis il s’est rapidement endormi. Nous on a discuté encore un peu avant de se mettre au lit, il y en a qui bosse le matin! Elle se tortillait contre moi alors je lui est expliqué qu’on pouvait dormir enlacés mais que je coucherai pas avec elle. J’ai ma vie moi. Cette diablesse s’est assise sur moi et m’a chevauchée tendrement. « Je le savais que t’étais un bon coup! » M’a-t-elle murmuré.

Publicités