Kerala, chez Amma.

21 janvier :

C’est reparti pour 3h de bus, en direction de chez Amma. Apparement elle serait une réincarnation de la mère divine. Elle est connue pour avoir fait des milliers de câlins. Elle fait le tour de l’Inde, et va dans certains pays étrangers, pour transmettre son message spirituelle. Elle a créé un ashram dans le Kerala, ou elle vivait plus jeune.

Lorsque le rick-chaw nous a posé là-bas, nous étions en face de la rivière qu’il faut traverser pour rejoindre l’ashram. Patrick, Marie-Lou et l’Allemande (qui nous a accompagné) décidé de prendre le bateau. Pendant que Leo, Catherine et moi passons par le pont.

A l’accueil, nous découvrons le prix des chambres : 250 roupies la nuit avec trois repas compris ! Nous remplis sons une petite fiche d’information basiques ou on nous demande si nous avons déjà fait la connaissance d’Amma. Dans la cours beaucoup de personnes sont habillés en blanc, ils ont l’air sereins, chacun semble avoir sa place. Je regarde mes compagnons ; nous avons l’air fatigués et portons des vêtements foncés.

Les garçons ont leur chambre au 8eme,Catherine, Marie-Lou et moi avant la notre. Dans l’ashram les photos sont interdites ; je me suis tout de même permise de faire deux trois photos discrètement. Comme la vu de ce balcon.

IMG_5080

Nous sommes descendu dans manger, dans une sorte de grand hall, ou se passe apparement le Darshan. De longues tables sont disposés formant un immense réfectoire. Nous mangeons du riz pas trop épicé, puis nous prenons un Chai (malheureusement en poudre) et un gâteau au chocolat (qui a plus le goût de cacao, mais très bon). Des éviers sont disposés pour nettoyer la vaisselle.

Je demande une cigarette a Léo avant d’aller vois la mer (on ne peut pas fumer dans l’ashram non plus). Des arêtes en roches permettent de s’enfoncer dans la mer sans y tremper les pieds. Le sable est clair et noir par moment ( j’apprends plus tard par Marie-Lou que c’est parce qu’il provient de roche volcanique). J’écoute le vent et ma respiration, le temps est calme.