Kerala, Varkala.

Après avoir couru un peu dans tous les sens, nous nous sommes accordés une semaine tranquille à Varkala. (Du 22 au 29 janvier)

Sur le trajet en train nous sommes restés devant les portes ouvertes :

IMG_5114

Nous avons été accueillis dans des maisons de bambou :

IMG_5124

Nous nous sommes amusés dans l’eau (et d’ailleurs le premier jour on a pris un joli coup de soleil) :

IMG_5138

Nous avons raté le premier cours de Chi Kong de Patrick, puis nous en avons fait deux matins de suite :

IMG_5162

J’ai joué avec un chiot dans un restaurant :

IMG_5128

Nous avons vu deux adorables petits hiboux :

IMG_5193

Marie-Lou s’est mise a danser un soir :

IMG_5156

Nous avons raté le départ des filles mais elles nous ont laissé un petit mot :

IMG_5170

Nous avons essayé les sizzler :

IMG_5184

Ramech m’a filé des feuilles a mâcher pour mon rhume :

IMG_5169

Et j’ai dessiné un papillon dans le sable :

IMG_5153

Hey les amis, n’hésitez pas à laisser un commentaire que je sache qui passe jeter un oeil! Bises à tous!

Tamil nadu, Tiruvanamalai II.

14 janvier :

Nous avons du nous réveiller tôt pour faire notre marche dans la matinée. Le principe est de faire le tour de la montagne. Patrick nous explique qu’il s’agit d’un véritable pèlerinage ou l’on s’arrête dans tous les temples et ou l’ont finit le front plein de poudre. Il s’agissait d’un parcours a faire en silence, afin de se plonger a l’intérieur de soi. La derniere idée m’a plu mais mes compagnons parlaient beaucoup. J’ai donc gardé un peu mes distances avec eux. J’avais comme l’impression qu’un temple allait m’appeler. Ne trouvant pas la route pour faire le tour, nous avons fait demi-tour. Léo et Patrick ont donné a manger aux singes.

IMG_4871

Sur le retour je suis pieds nus, un indien me demande pourquoi je ne porte pas les chaussures que je tiens a la main. Il y a beaucoup de saddhus sur le trottoir, la plupart sont en train de dormir. Un indien me demande a boire, je lui offre une de mes deux bouteilles de jus de mangue. Il est difficile de savoir si tu dois t’arreter ou non lorsqu,un indien t’aborde. Tu ne sais jamais ce qu’il va vouloir. Cela n’empêche que cette marche m’a fait beaucoup de bien. Il est agréable de recevoir tant de sourires en échange des siens, bien plus finalement qu’en france.

Une petite canne a sucre, et un repos de quelques minutes a l’hôtel, et nous voilà reparti!

Nous avons passé l’après-midi dans l’ashram de Ramana ce jour là. J’ai passé un moment très reposant. La pièce principale est très sereine. Il y avait beaucoup de monde mais lorsque je me concentre sur mon souffle plus rien n’a d’importance. Adossé au mur entre d’autres femmes et en face des hommes, je ferme les yeux. Je récité « au » en inspirant et « mm » en expirant. L’expiration vibre dans mon crâne et créer une mini boite de résonance. Les mantras récités me bercent. Je pourrai rester ici pendant des heures. Soucieuse de savoir ou se trouvent mes amis, je sors. Leurs chaussures sont toujours là. Je décidé donc de l’installer dans la cour, ou les singes s’amusent. Un indien vient me demander d’où je viens, depuis combien de temps je suis interressé par la spiritualité… Je suis retournée dans l’ashram un moment avant de rejoindre mes amis a l’hôtel.

Je me sens très légère. Est-ce le simple le fait de passer du temps a « s’écouter respirer » ? Ou le rapprochement de plusieurs bonnes intentions ? Peut être le pouvoir de cette terre spirituelle ?

Léo a trouvé un mosquito net ce jour là, et notre petit bricoleur nous l’a installé, nous voilà totalement près pour notre voyage !

IMG_4878