Yahweh.

J’ai pris la décision d’adopter une petite bête sauvage, qu’on appelle plus communément un chien. J’ai été le chercher dimanche dernier à Alberville. Les deux nanas, très souriantes et chaleureuses sont arrivées avec deux chiots, noir et blanc, de la même porté. (Mère malinoise et père patou) J’y suis allée en me disant que peut être je n’en prendrais aucun des deux, que s’ils etaient trop peureux ou ne partaient pas avec moi avec un peu d’entrain je ne pourrais forcer un animal à m’adopter. Quelle belle blague ! Lorsque je les ai vu tout sautillants je savais déjà que j’allais adopter l’un des deux. Ils se ressemblaient beaucoup, l’un avait deux petites taches blanches au dessus des yeux et semblait avoir une carrure un peu plus épaisse que l’autre. J’y étais avec mon petit frère, et tous deux se calaient sous ses jambes, surtout celui avec lequel je suis partie. J’ai choisi le moins excité des deux, étant donné leur génétique qui me semble déjà bien agitée.
Sur le retour le chiot a dormi pratiquemment tous le trajet. Maxou et moi discutions d’un nom. Avant je pensais que quand je prendrais un chien je l’appelerai Lambda (du a une discussion très rigolote avec mon père qui partait de la taille des oeufs d’autruche), mais ce nom n’allait pas à cette boule de poile toute endormie. Maxime me dit « Sky », je lui répond que je veux plutôt un nom en rapport avec la lune, qui me parle bien plus que le ciel. Et qu’un mot en anglais ne me convient pas. Lune en hindi, me plaisait beaucoup lorsque j’étais en Inde, mais chandra ne sonne pas si masculin que ça. Puis l’illumination est apparue, ce sera Yavé, mais je l’ecrirais Yahweh juste parce que c’est plus joli !
Arrivée à la maison je décide qu’il a seulement accès à la cuisine, au salon et au couloir. Les deux chambres et les salles d’eau seront fermés en permanence. Je laisse Yahweh faire ses marques et il n’y va pas de main morte, effectivement à cette âge là ça ne sait pas se retenir. Avec un peu de patiente et de persévérance le petit loup sera faire dehors comme les autres.
J’ai très vite acheté une laisse ainsi qu’un petit jouet pour la crapule. Il va devoir apprendre à jouer et passer du temps seul très vite car je cherche du travail actuellement. Mes premiers essais sont rassurants, il couine un peu puis ça passe. Une demi heure, avec une amie qui dort dans la chambre du fond, deux-trois heures ce matin. Il vaut mieux qu’il le supporte maintenant pour s’y habituer.
Une amie m’a dit « T’en as au moins pour quinze ans là! », ne serait-ce pas comme dire à un fumeur que la cigarette est mortelle ? Oui il s’agit d’un engagement, j’en ai bien conscience, et même si Yahweh n’est ici que depuis 5 jours je sais déjà que je ne l’abandonnerai jamais. J’ai déjà abandonné un chat, cela ne se reproduira pas. Je donnerai à ce petit monstre ce que je peux lui donner de meilleur, et son éducation me semble un bon chemin pour apprendre à me connaitre moi même. Je vais m’adapter un peu à lui et lui devra faire de même.
Yahweh reconnait déjà son nom, je lui apprend à s’assoir et à attendre lorsque je lui sert à manger. Mais tout petit on ne peut pas leur apprendre grand chose, progressivement nous prendrons l’habitude de passer un peu de temps à apprendre à se coucher, ne pas bouger, marcher au pied.
Il n’est pas craintif , parfois même un peu trop dominant, mais je lui fais comprendre d’abord à l’intonation de ma voix puis s’il persiste en lui rappelant les gestes de sa mère.
Il joue beaucoup avec ses dents ce qui n’est pas étonnant pour un chien, mais il peut faire mal sans se rendre compte alors il faut être ferme avec lui.

Les cinqs premiers jours se sont bien passés, je n’ai pas été trop dur il faut dire. C’est ici que cet article s’adresse à vous, pour ceux qui l’ont déjà vu et déjà tant carresser ou même porter, pour ceux qui vont le voir bientôt, pour ceux qui le verront un jour. Yahweh va être un gros chien qui passera certainement du temps seul, il a besoin de comprendre la solitude (a defaut de pouvoir devenir autonome), c’est pourquoi personne ne doit le porter, ni lui dire bonjour ou au revoir. Bien sur vous pouvez interagir avec lui (de preferance par votre volonté d’ailleurs moins par la sienne), car j’espère qu’il appreciera les personnes que j’apprécie. Mais vous seriez adorables de respecter la manière donc j’eduque Yahweh pour mon bien, le sien et le votre. On s’amusera bien plus avec lui si il nous obeit !

Merci à vous de m’avoir lu, et à très vite ! N’hésitez pas à venir rencontrer mon nouvel amoureux !

Publicités